AUTO – En juillet dernier, Simon Brodkin avait déjà fait le buzz en balançant des liasses de billets au visage de Sepp Blatter, le président déchu de la FIFA englué dans des scandales de corruption. Le voilà de retour, à l’occasion du salon de Genève, où, habillé d’une salopette de mécanicien de Volkswagen, il a débarqué sur le stand de la marque. “Excusez-moi, j’ai la nouvelle boîte pour tricher” a-t-il lancé à Jürgen Stackmann alors en pleine conférence de presse. Brodkin faisait évidemment référence au scandale des contrôles anti-pollution, volontairement biaisés via un logiciel par la marque allemande. “Cette voiture n’a pas besoin de réparation. Elle est parfaite”, s’est limité à répondre Stackmann, embarrassé.

Simon Brodkin ridiculise Volkswagen au salon de Genève

Views