Plusieurs centaines de morts ont été évités dimanche 6 juillet à l’aéroport de Barcelone. En effet, alors qu’un Boeing 767 en provenance de Moscou s’apprêtait à atterrir, un Airbus A340 d’aérolineas Argentinas s’est lentement engagé sur la piste, bloquant la piste d’atterrissage. Le pilote russe a réussi in extremis a reprendre de l’altitude en remettant des gaz, évitant par là-même une collision qui aurait été catastrophique !

À quelques mètres du crash

0 Commentaire
Views