Le London Wireless Festival envahit Londres depuis 2005. En seulement une dizaine d’années, le London Wireless Festival est rapidement devenu une référence en termes de festival anglais. En même temps, lorsqu’on voit qui a déjà été programmé au cours des éditions précédentes, ce n’est pas trop étonnant. New Order, Kasabian, Editors, Rihanna, Kanye West ou encore The Strokes et les White Stripes, tous ont un jour figuré à l’affiche du festival.

En 2015 le festival a fêté ses 10 ans et pour l’occasion, un jour supplémentaire a été annoncé. Il s’est tenu sur 4 jours (deux week-ends) : le 28 juin, et du 3 au 5 juillet à Finsbury Park au nord de Londres. Facilement accessible en transport en commun.

Comme tout festival qui se respecte, il est possible de camper sur le site du festival prévu à cet effet. Si vous aimez les nuits animées, alors il faudra camper histoire de prolonger la fête jusque dans le camping. Par contre, si les nuits courtes, et le bruit ne sont pas votre tasse de thé, alors il faudra penser à un hébergement. Heureusement Londres n’est pas avare en termes de logement. Si vous partez entre amis, alors pensez à la location d’appartement via HouseTrip. Le coût partagé à plusieurs est avantageux et comme le site du festival est accessible en métro, ce sera très simple de rejoindre les différentes scènes pendant le week-end.

Et au fait, qui était au menu de ce 10ème anniversaire du Wireless Festival ? Cette année, les programmateurs avaient encore suivi de près l’actualité musicale, en faisant venir des artistes de renoms et en mixant les DJs et les créateurs d’hymnes galvanisant les foules. C’est donc en toute logique que l’on a retrouvé les noms de Drake ou encore David Guetta. L’un rappe, tandis que l’autre mixe. Voilà qui a rallié les foules. Et si on ajoute l’immense talent de Mary J. Blige ou d’A$ap Rocky, cela a réchauffé les nuits londoniennes sans mal.

N’oublions pas non plus la venue de Nicki Minaj et d’Avicii, sans parler de Childish Gambino (acteur dans la série célèbre Community et rappeur à ses heures perdues). On a vite vu à travers cette programmation que les organisateurs avaient sorti les gros moyens pour faire la fête pendant deux week-ends.

Coupler un moment à Londres avec un festival populaire comme le Wireless Festival, est un excellent moyen de découvrir la capitale anglaise sous un autre angle. Serez-vous prêt pour l’édition 2016 ?

Pour l’heure, voici quelques photos de l’édition 2014 :

Pourquoi il ne faut pas rater le London Wireless Festival

0 Commentaire
Views