FAIL – Mercredi 25 mai 2016, fatigué de son voyage à Israël, et de la crise sociale qui gangrène actuellement la France, Manuel Valls a fait un petit lapsus particulièrement mal venu lors de la séance de questions au gouvernement à l’Assemblée nationale.

Le Premier ministre expliquait les raisons pour lesquelles il fallait, selon lui, lever les blocages des sites pétroliers, des dépôts et des ports, quand sa langue a fourché : « Nous considérons que les Français doivent pouvoir s’apprivoiser », a-t-il lancé avant de rapidement se reprendre : « s’approvisionner, se déplacer… Ils peuvent aller travailler, sans avoir à attendre des heures… ». Alors, ce discours réussira-t-il à “apprivoiser” les français (et particulièrement, les manifestants) ? J’ai quelques doutes !

Mercredi, Manuel Valls était TRÈS fatigué (et a essayé malgré tout d’apprivoiser les français)

Views

18 commentaires