On croirait à un déguisement d’Halloween, ou du dernier film de science-fiction à la mode. Et pourtant, cet homme est bien réel, et il a une vie somme tout très classique…si on laisse de côté son obsession maladive pour les tatouages. Car, à 58 ans, Keith Gordon souffre de troubles obsessionnels compulsifs, qui l’ont conduit à plusieurs dizaine de milliers de dollars de dépenses, et de nombreuses greffes de peau. Sans compter sa vie de famille qui doit supporter ce look peu conventionnel !

Quand l’obsession des tatouages frôle la folie

0 Commentaire
Views