ANIMAUX – …mais pas toujours ! C’est à deux pas de leur hébergement qu’un groupe de touristes a pu filmer une scène aussi rare qu’insolite. Dans la vidéo tournée en 2013, tout commence lorsqu’un lion prend en chasse un bébé gnou égaré… puis se ravise et l’épargne. Attiré par les cris du petit, un autre lion tente de l’attaquer à son tour. Le premier prend alors la défense de la proie qu’il convoitait lui-même l’instant d’avant. S’est-il finalement pris de tendresse pour le pauvre orphelin ? Il s’agit en fait d’un cas d’adoption inter-espèces (plus de détails sous la vidéo).

D’après les propos de Pierre Jouventin, écoéthologue, directeur de recherche émérite au CNRS, dans une interview précédemment accordée à Sciences et Avenir, “l’adoption inter-espèces est un sujet intéressant, mais difficile, car il se trouve au carrefour de l’éthologie, de la science du comportement et de l’éthique. Pour les militants de la cause des animaux, elle montre que ces derniers s’entendent tous, que la tendresse est un sentiment universel. De leur côté, les scientifiques préfèrent ignorer le sujet, qu’ils estiment anecdotique.”

Difficile donc de savoir ce qu’il s’est réellement passé dans la tête du jeune lion. Toutefois, l’adoption inter-espèces est “un accident qui, normalement, ne se produit pas dans la nature, selon le spécialiste. Pour que le lien s’établisse, il faut que le parent adoptant soit dans un état physiologique de manque, qu’il s’ennuie, ou que l’humain interfère en liant deux espèces”.

Le règne animal est cruel…

Views

2 commentaires