19Le confinement dépassé, l’heure est aux comptes : quelles industries ont su tirer leur épingle du jeu ?

Sans surprises, le numérique, particulièrement le secteur des jeux vidéo, remporte largement la palme.

 

Alors que les outils de visioconférence comme Zoom se sont démocratisés au sein du grand public lors des apéros virtuels, les jeux vidéo ont connu un véritable boom auprès tout public. Des tous petits aux plus anciens le gaming a su séduire toutes les générations confondues.

Depuis le début de l’année les éditeurs de jeux comme Electronic Arts ou Activision Blizzard ont augmenté significativement leur chiffre d’affaire comparativement à la même période l’année précédente.

Les ventes de consoles se sont aussi envolées.

En mars, comparé à 2019, les achats de la Switch ont simplement doublé ! En cause, le sucées d’Animal Crossing : New Horizons où il est possible de construire sa propre île paradisiaque et visiter celle des autres joueurs.

 

Croissance vertigineuse des jeux vidéo

 

Pendant la crise sanitaire, toutes les générations ont passé du temps devant les jeux vidéo. Certains, qui n’étaient pas fans y sont venus, d’abord par curiosité ou par ennui puis par passion.1619

Les bouts de chou ont pu retrouver leurs amis sur Roblox, la plateforme qui a remplacé la cour de récré.

Les plus grands, grâce aux avatars, ont retrouvé leurs amis sur Fortnite ou Call of Duty : Warzone.

Les adultes ont passé des soirées endiablées au blackjack ou à la roulette en ligne sur Casino777 ou participé à des tournois de poker.

D’après le cabinet Futuresource, l’industrie du jeu devrait profiter d’une croissance largement supérieure à celle du divertissement pris dans sa globalité. Les économistes tablent sur 36% de parts de marché à l’horizon 2023 contre 31% pour l’année 2019.

 

Découverte du cloud

 

Le confinement a non seulement révélé les jeux vidéo mais aussi des supports comme le cloud qui permet à ceux qui possèdent une connexion Internet puissante de ne pas investir dans des consoles ou autres appareils.

Pendant les deux mois où les Français sont restés sagement à la maison, Google a offert gratuitement sa plateforme de cloud gaming Stadia.

 

C’est engouement pour les jeux vidéo va sans aucun doute perdurer. Bien sûr les éditeurs s’attendent à un ralentissement et à un retour à la situation pré-confinement, surtout avec l’arrivée des beaux jours où les gens auront plus envie d’être dehors que devant un écran, mais l’industrie ne devrait pas connaître la crise !

 

L’industrie des jeux vidéo a gagné la partie

0 Commentaire
Views