Dimanche, à  85 km de l’arrivée du Paris-Roubaix, le peloton a été coupé en deux par un TGV. Si certain coureurs ont forcés le passage, d’autres n’ont pas eu cette chance, et sont restés bloqués en attendant le passage du train. Une belle frayeur que raconte le cycliste Français Florian : “J’ai eu très peur. J’ai regardé avant de passer. J’ai vu le train arriver et je me suis dit sur le coup: «C’est Paris-Roubaix, je ne m’arrête pas»”. Et ajoute, énervé : “Ce n’est pas normal que le train passe. On a Internet, on a tous des téléphones, on peut appeler la SNCF en leur disant qu’on passe. Ce n’est pas normal au niveau de l’organisation. La sécurité des coureurs est en jeu. Tous les ans, c’est la même chose”.
Thierry Gouvenou, l’organisateur ironise : “On n’a pas de chance. En semaine, on a l’impression que les trains sont toujours en retard et là  ils sont à  l’heure (sourire).”

Les coureurs du Paris-Roubaix coupés en deux par un TGV !

3 commentaires
Views

3 commentaires