“Si nous mourrons, je t’aime !”. Il faut dire que les plaisanciers profitant d’une chaleur étouffante de 41 °C ont eu de quoi se mouiller le maillot (dans tous les sens du terme…). En effet, en quelques secondes, la température a subitement chuté à 22 °C suite à un déluge impressionnant de grêle. Les boules de glace qui ont martelées la plage faisaient la taille de balles de golf, et les nageurs n’ont eu de cesse que de s’échapper en se protégeant comme ils le pouvaient, avec des parasols, et leurs bras. Le cataclysme qui s’est déroulé à Novossibirsk, en Russie centrale, n’a fait aucun morts, mais plusieurs personnes sont revenus recouvert d’ecchymoses sur le corps.

L’apocalypse sur une plage en Russie

Views