Une véritable industrie s’est développée pour faire fructifier les vidéos d’amateur qui fourmillent sur le web. Des pépites éparpillées aux quatre coins d’Internet. Un avion qui s’écrase dans un fleuve à Taipei, un pitbull géant pesant plus de 78 kg, un parachutiste souffrant d’épilepsie sauvé en plein saut… Les vidéos buzz qui sont très présentes sur YouTube représentent aujourd’hui des millions de vues.

Conscientes de cette manne potentielle, des professionnels se sont spécialisés dans la vente et l’achat des droits de ces images. D’ailleurs, ce secteur a ses précurseurs. Ces sociétés s’appellent Viral Hog, Jukin Media ou encore Viral Spiral. Un phénomène qui ne cesse de s’accroître au fil des années.

La chasse aux vidéos buzz

Selon les experts, c’est un métier de chasse. D’une manière concrète, les entreprises spécialisées dans le domaine font la chasse aux vidéos virales afin d’acheter les droits à ceux qui les ont diffusées. Ces dernières se basent sur des algorithmes pour dénicher les vidéos à fort potentiel. Une lutte acharnée se passe alors entre les concurrents.

Leur but est très simple, dénicher un contenu prometteur. Et bien qu’il y ait une part de risque, ces spécialistes ne savent pas jusqu’où une vidéo peut aller. Les données accumulées et l’expérience permettent par ailleurs de limiter les risques.

Les vidéos buzz, à l’origine de la création d’un nouveau business

La chausse aux vidéos buzz est une activité à part entière. D’ailleurs, elle se distingue du rôle des réseaux. Ici, les créateurs de contenus et les entreprises n’ont qu’un échange ponctuel. Les vidéos buzz ont donc permis à la création d’un nouveau business.

Ceux qui ont publié la vidéo virale sont rémunérés et d’autre part, l’entreprise qui achète le contenu pourra profiter de la notoriété de la vidéo. Des images qui peuvent faire des millions de vues et qui sûrement vont créer un effet viral surprenant.

Les entreprises partent à la chasse des vidéos buzz

0 Commentaire
Views