Tout-Bon se veut être votre dose quotidienne de divertissement. Si vous profitez chaque jour des dix nouvelles vidéos, des séries photos, ou des articles NSFW, vous ne vous doutez probablement pas de ce qui se cache derrière. Je vous propose donc une petite visite des entrailles du site, en toute transparence : publicité, statistique, évolution…

Tout-Bon c’est quoi ?

Un site de buzz, d’humour, de divertissement, avec des vidéos drôles, intéressantes ou débiles, quelques images funs et une petite dose de sexy.

Créé en 2008 par Éric, il a trouvé repreneur en ma personne en mars 2013 pour une somme substantielle. Depuis, je tâche d’entretenir son héritage, tout en le faisant évoluer pour satisfaire toujours plus les lecteurs, de plus en plus nombreux.

En chiffre ça donne :

  • 7 ans d’existence
  • 13 058 articles
  • 12 302 commentaires

stats2

Et les lecteurs ?

  • Plus d’un demi million de visiteurs mensuels
  • Plus d’un million de pages vues par mois
  • 44,1 % du trafic sont des visiteurs fidèles

stats

Des mises à jour quotidienne, même en vacances

Gérer un site comme Tout-Bon.com demande du temps, et de l’argent. C’est un investissement important, qui m’oblige à me lever à 7h30 du matin tous les jours, même si j’ai trop fait la fête la veille, et à travailler de façon rigoureuse quelque soit la situation, même en vacances.

Concrètement :

  • Les Vidéos (recherche des contenus, préparation, rédaction des articles, et diffusion) : 5h de travail quotidien, de 8h à 13h.
  • Les Photos (images et nsfw) : 1h30 de travail quotidien, de 19h à 20h30.
  • L’animation de la page facebook de Tout-Bon avec des vidéos exclusives : 30 min de travail quotidien, au cours de la journée.
  • Le Picdump demande 1h30 à 2h tous les vendredi.
  • Le Vendredi Rose, 1h.
  • “Tout-Bon surf sur le web”, 1h30, le samedi.

Au total, les contenus frais que vous dégustez tous les jours représentent donc une charge hebdomadaire de 35h, sans vacances payées ni 13ième mois, ni cotisation retraite.

Pourtant, chaque matin, lorsque je me lève, et que je démarre mon mac mini, un café à la main, pour scruter le web à la recherche des meilleurs contenus, j’ai le sourire aux lèvres (et une cigarette). Car, à chaque fois que je sélectionne une vidéo, j’ai la tentation de penser qu’elle va plaire, être aimée, et donner une petite fenêtre d’évasion à ceux qui la regardent. Une once de bonheur, de rire, ou une émotion, c’est tout ce que je demande, et la seule chose qui me donne envie de gérer un site tel que Tout-Bon.

le-premier-matin-de-l-annee-est-parfois-l

Est-ce que je le fais bien ? C’est un autre débat, mais vous pouvez y prendre part en commentaire de cette page.

Je peux également compter sur le soutiens des lecteurs. Tous les jours, je reçois des commentaires, des mails, de gens qui me disent apprécier Tout-Bon et mon travail, ce qui fait toujours chaud au coeur. Sans parler de tous les contributeurs qui, à chaque fois qu’ils trouvent une vidéo ou un contenu intéressant, le partage avec moi, pour m’aider dans ma sélection quotidienne. Tout ça, bénévolement.

D’ailleurs, en parlant de bénévolat, que dire de Julien, lecteur fidèle, commentateur motivé, qui a eut envie de participer à ce projet, préparant minutieusement des séries photos, notamment les femmes en talons qu’il sélectionne avec passion chaque mois ? Il n’est pas payé, et ne produit se travail que par amour pour ce site, et par envie de vous offrir des choses intéressantes à regarder.

À ceux qui pensent donc que je fais ça juste pour le fric, j’espère vous donner ainsi un angle de vu un peu plus complet. D’ailleurs, en parlant d’argent, parlons des frais !

Ce que ça coûte :

Outre le fait d’être payé pour le temps que j’y passe (35h de bénévolat par semaine, ça ferait un peu beaucoup, j’ai un loyer à payer à la fin du mois, moi aussi), Tout-Bon coûte de l’argent.

Notamment :

  • Les charges serveurs : entre 200 et 300€/mois
  • L’achat/Le renouvellement des plugins qui permettent au site de (bien) fonctionner : environ 500€/an
  • Les interventions de mon infogérant quand des petits malins tentent de hacker le serveur (souvent des concurrents d’ailleurs) : 50€ à chaque intervention
  • Les interventions de mon développeur, lorsque je souhaite faire des améliorations, réparer un bug, ajouter des fonctionnalité : en fonction de la charge de travail. Pour info, la nouvelle version (le thème sur lequel vous naviguez aujourd’hui) a couté 2500€

On peut donc considérer de façon honnête que les coûts de fonctionnement avoisinent les 5 000€ annuels. Hors salaire.

Ce que ça rapporte :

Je m’en doute, c’est le paragraphe que vous attendiez depuis le début !

Lorsque j’ai racheté Tout-Bon à Éric, il était en déficit. Son chiffre d’affaire oscillait entre 800€ et 1200€/mois et même si les charges serveurs étaient plus faibles à l’époque car il y avait moins de trafic (60€/mois), la marge n’était clairement pas suffisante pour en vivre (et pourtant, j’y consacrais déjà l’équivalent d’un temps plein).

Pourquoi l’avoir racheté alors ? J’admirais le travail qu’Éric avait fait sur ce site, et j’étais certain qu’il avait un gros potentiel. D’autre part, ayant une autre activité en parallèle, je n’avais pas besoin d’un salaire complet pour vivre.

Aujourd’hui, les choses sont différente et le site est bénéficiaire. Cela est d’abord dû à l’augmentation du trafic, et évidemment, à l’optimisation des publicités, question épineuse que je détaillerais dans le point suivant.

dan-bilzerian-main-image-final

Cette année, Tout-Bon a dépassé les 2000€ mensuels, atteignant aujourd’hui les 3000€ mensuels. Chiffre d’affaire que je souhaite bien évidemment faire évoluer, non pas en ajoutant des pubs, mais en investissant dans de l’achat de trafic. À noter par ailleurs, pour ceux qui ne comprendraient pas le fonctionnement de n’importe quelle société, que ce CA doit évidemment être amputé des frais mensuels et des impôts.

L’épineuse question des publicités

Je me doute que plusieurs d’entre-vous risquent de ne pas être d’accord avec ce que je vais dire, mais j’ai toujours essayé de trouver un mix correct entre rentabilité, facteur indispensable à la survie du site, et convivialité, pour maintenir une expérience agréable pour l’utilisateur lors de ses visites sur le site. Ce qui est d’autant plus vrai dans la mesure où, comme je le disais précédemment, près de la moitié des lecteurs reviennent tous les jours. Des publicités trop agressives auraient donc complètement ruiné le plaisir qu’ils ont à revenir sur Tout-Bon.

Ainsi, vous ne trouverez pas sur Tout-Bon :

  • Les interstitiels. Ce sont des “pré-pages” avec une publicité, souvent avec une vidéo, qui s’affichent avant même de pouvoir accéder au site. Vous devez en général attendre X secondes pour pouvoir accéder effectivement à votre contenu. À l’heure actuelle, c’est le format le plus rentable pour un média en ligne. Vous pouvez en voir sur Spi0n ou Melty pour ne citer qu’eux.

melty

  • Les questionnaires Google. C’est le modèle de Tuxboard. Ils ont décidés de supprimer les publicités pré-roll en début de vidéo. En contre-partie, ils affichent un questionnaire de quelques questions auquel vous devez répondre pour pouvoir accéder au contenu. Je ne critique pas ce modèle, c’est un mix honnête pour le lecteur. Mais personnellement, je trouve ça assez chiant de devoir se taper le formulaire sans même savoir si le contenu auquel on aura accès nous intéressera.
  • Les pop-ups. Inutile de vous expliquer de quoi il s’agit, si vous avez déjà regardé une vidéo en streaming, vous savez exactement de quoi je parle.
  • Les header et footer dynamiques. Ce sont des publicités qui prennent tout le bas, ou tout le haut du site en fonction des actions utilisateurs. Par exemple, si votre souris sort de la page, un volet partant du haut et descendant jusqu’à la moitié de votre écran s’affichera.
  • Les click-hacking. Ca n’est pas une publicité à proprement parlé, mais c’est une technique particulièrement plébiscité par les sites de buzz de bas étage. Un bouton “j’aime” de Facebook invisible suit votre souris, et lorsque vous cliquez à n’importe quel endroit du site, vous cliquez par la même occasion sur ce bouton j’aime sans en avoir conscience.

Les publicités de Tout-Bon :

  • Les emplacements “display”. Ce sont les publicités les plus classiques, qu’on retrouve quasiment sur tous les sites. Il s’agit principalement de bannière, parfois animées, qui s’affichent dans des endroits précis, préalablement définis. Vous avez notamment ce type de publicités dans la colonne de droite, ainsi que sous les vidéos, à droite du bouton “C’est Tout Bon ?”.
  • Le M-Impact. C’est le volet qui arrive par la gauche, souvent pour des marques de voiture. Dés que mon engagement avec eux se termine (à la fin du mois), je la supprimerais, donc inutile de s’étendre dessus.
  • Les contenus sponsorisés. Ce sont des articles suggérés de sites tiers que vous trouvez en dessous des boutons de partage sociaux, lorsque vous êtes sur un article.
  • Pour tous ces emplacements, la rémunération est de type CPC (coût par clic), c’est-à-dire que chaque clic rapporte quelques centimes au site.

Le choix de DailyMotion :

Si beaucoup m’avaient suggérés de passer à Youtube ou Dailymotion pour le player vidéo, peu ont été effectivement heureux de cette migration, principalement à cause des publicités pré-roll non-skippables en début de vidéo.

dailymotion

J’aimerais cependant vous expliquer les diverses raisons qui ont motivées ce choix :

  • Des économies de Bande Passante. Avant, chaque lecture d’une vidéo coutait de l’argent en bande passante puisqu’elles étaient hébergées sur mon serveur. Ainsi, plus le site faisait de trafic, plus ça coutait cher. D’autre part, les vidéos longues, ou les vidéos en HD consommaient d’autant plus de bande passante. Depuis que les vidéos sont hébergées sur DailyMotion, ces coûts n’existent plus. Mieux, elles sont désormais toujours uploadée en HD (ce qui n’était pas le cas avant).
  • Une rentabilité accrue. Je ne vais pas vous mentir, ces pré-roll en début de vidéo sont extrêmement bien rémunérés. Aujourd’hui, DailyMotion produit près de 60% du CA de Tout-Bon. Une part non négligeable.
  • Du trafic. Étant partenaire officiel de DailyMotion, les vidéos uploadées sur leur plateforme sont diffusées sur leur home (en général, deux par jours) ainsi que sur leurs sites partenaires. Bien que ce trafic n’arrive pas directement sur le site, mais sur la vidéo, il est malgré tout monétisé. Car je suis reversé à chaque lecture d’une vidéo, que ce soit sur la plateforme DailyMotion, ou directement sur Tout-Bon.com.
  • Par ailleurs, et dans la même logique, les vidéos sont désormais exportables. C’est-à-dire que des sites tiers peuvent les intégrer. Ainsi, msn.com, orange.fr, potins.net ou encore humourdemec.com les relaient régulièrement.
  • Ainsi, le trafic de la chaine Tout-Bon sur DailyMotion draine aujourd’hui plus de trafic que le site. Un trafic que je n’aurais jamais pu attirer sans ce partenariat.

Évidemment, il y a aussi des inconvénients :

  • La charge de travail. Uploader une vidéo sur DailyMotion, lui accoler un titre, une description, et des tags, représente évidemment du travail supplémentaire.
  • L’impossibilité de paramétrer un capping. Le capping, c’est le nombre de fois où on affiche une publicité pour un visiteur. Si il était paramétré à 1/24, cela signifierait qu’un visiteur ne verrait qu’une seule publicité pré-roll par tranche de 24h. Malgré mes demandes, c’est pour l’instant impossible. Raison pour laquelle, certain d’entre-vous n’ont parfois aucune publicité, et d’autre s’en mangent 4 sur 4 vidéos vues (donc une à chaque fois).

Toutefois, j’aimerais que vous gardiez à l’esprit que si Tout-Bon fait de l’argent, c’est aussi dans votre intérêt. Sans rentabilité, impossible de financer les évolutions. Certaines ont déjà eu lieue, d’autres sont à venir. J’en reparlerais dans un peu plus bas.

Marre des pubs, supprimez-les !

Parmi les évolutions du site auquel je pense depuis plusieurs semaines, je voudrais permettre à ceux qui le souhaite d’effacer toutes les publicités du site, et ce gratuitement. Pour cela, vous auriez simplement à ouvrir un compte sur Tout-Bon, et à cocher une case “Désactiver les publicités”. Toutefois, c’est techniquement un peu complexe et assez cher en investissement, alors cette évolution devra attendre, probablement en fin d’année ou en début 2016.

06493054-photo-adblock-campagne.jpg

Pour l’heure, il existe malgré tout une solution : AdBlock. Il n’est pas vraiment dans mon intérêt de vous conseiller l’installation de cette extension, mais je considère que chacun devrait être libre de faire ses propres choix. Alors, si vraiment vous trouvez les publicités trop intrusives, au point de vouloir arrêter de venir sur Tout-Bon pour ça, installez AdBlock. Plus d’infos ici.

À noter que l’installation de cette extension navigateur supprimera TOUTES les publicités, y compris les pré-roll des vidéos, sur Tout-Bon mais aussi sur TOUS les sites que vous visitez.

Tout-Bon ne cesse d’évoluer !

Tout-Bon évolue continuellement (c’est un peu le but !). Le développement de la nouvelle version, la mise en place de nouveaux articles, l’ajout de nouvelles fonctionnalités…

Vous avez vu l’arrivée de “Tout-Bon surf sur le web” le samedi ou du SexyDump de lundi. J’ai encore de nouveaux articles récurrents du style dans mes cartons que je souhaiterais mettre en place, notamment “Les russes sont barges” (ou “Nos amis les Russes”, je ne suis pas encore fixé sur le nom), avec des compilations des vidéos WTF made in russia.

casques

Je voudrais également payer un traducteur pour ajouter des sous-titres aux vidéos US qui me semblent intéressantes mais que je ne relaie pas à cause de la barrière de la langue. Il y a notamment d’excellentes caméras cachées, mais qui sont incompréhensibles si on ne parle pas un minimum anglais.

Bref, tout ça pour dire que des idées et des axes de développement, il y en a ! Et tout ça est financé par la pub.

Allez, encore quelques idées en vrac :

  • Une boutique de goodies sympa à “acheter” avec les points Tout-Bon.
  • Des quizz humoristiques toutes les semaines avec une vingtaine de “questions à la con”, liées à des images, des vidéos ou des faits d’actualité. Éventuellement associé à une appli iphone pour y jouer le matin dans le métro.
  • Une appli mobile pour le site, afin de faciliter sa lecture sur nos chers smartphones.
  • Le soutiens de Youtubeurs français à potentiel qui manquent de visibilité pour leurs vidéos.
  • La production de vidéos made in Tout-Bon.
  • Des awards de Youtubeurs français.
  • Une super teuf au pied de la Tour Effeil (nan, je plaisante, quoique…)
  • Le développement des partenariats avec des marques pour les concours (y’en a déjà eu quelques uns cette année, ça va continuer !)
  • etc…

Vous avez votre rôle à jouer !

Je l’ai déjà dit à maintes reprises, mais c’est pas des paroles en l’air : c’est vous qui faites le site. Beaucoup ici pourront témoigner du fait que j’écoute les critiques comme les compliments, et que j’en tiens compte la plupart du temps dans la mesure du possible. Le cas échéant, je ne manque jamais d’expliquer ou de justifier tel ou tel choix.

Tout-Bon n’est rien sans vous (bah ouais, sans lecteur, les pubs elles rapportent plus rien, et si vous avez lu toute cette page, vous avez bien compris que la seule chose qui m’intéresse c’est de m’en mettre plein les poches !).

Alors, continuez à en parler à vos amis, à relayer les articles sur votre profil Facebook, à commenter les articles, à m’envoyer des mails, à me faire des suggestions d’amélioration du site ou de contenu vidéo intéressant, à me faire part de vos critiques.

o-LION-facebook

Si quelque chose ne va pas, et que vous voulez que ça change, il faut me le dire. Cette maxime est d’ailleurs vrais pour à peu près tous les domaines de la vie.

Du coup, commencez maintenant, commentez cette page, flagellez-moi (de façon respectueuse quand même, on est pas des animaux) ou admirez-moi (sans aller jusque là, les compliments font toujours du bien), mais EXPRIMEZ-VOUS !

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>